Connaissez-vous ces plantes qui filtrent la pollution ?

Publié le : 25 octobre 202111 mins de lecture

Les chercheurs travaillent sur ce sujet depuis des années et il a également été étudié par la Nasa. Une nouvelle étude contribue maintenant à nous donner de nouvelles suggestions. Toutes les plantes se sont révélées capables d’absorber les COV (Composés organiques volatiles) testés par les chercheurs, et la Guzmania lingulata s’est avérée être la meilleure.

Plantes domestiques et d’intérieures

Selon la Nasa, les meilleures plantes que nous devrions garder dans nos maisons et nos bureaux sont les suivantes :

  • Palmier dattier nain
  • Fougère de boston
  • Nephrolepis obliterata
  • Falangio
  • Aglaonema
  • Palmier bambou
  • Fico beniamino
  • Potos
  • Anthurium andraeanum
  • Liriope
  • Rhapis excelsa
  • Gerbera jamesonii
  • Coffre à bonheur
  • Lierre commun
  • Sansevieria trifasciata
  • Dracena marginata
  • Spatafillo
  • Chrysanthème morifolium

Une nouvelle étude de l’université d’État de New York indique les meilleures plantes pour purifier l’air de votre maison. Selon les experts, la pollution de l’air dans les habitations est une menace environnementale pour la santé humaine qui ne doit pas être sous-estimée. De l’avis des chercheurs, s’entourer de plantes qui purifient l’air peut devenir une aide précieuse.

Les chercheurs ont découvert que certaines plantes sont plus efficaces que d’autres pour éliminer la principale catégorie de polluants domestiques, à savoir les composés organiques volatils (COV). En bref, avec les bonnes plantes, l’air de votre maison devient plus propre et plus sûr. Les bâtiments, qu’ils soient anciens ou neufs, peuvent contenir des niveaux élevés de COV, parfois si élevés que vous pouvez les sentir, selon les experts. Ces composés comprennent l’acétone, le benzène et le formaldéhyde, qui sont nocifs pour la santé lorsque nous les respirons. À long terme, ces substances peuvent provoquer de l’asthme et des allergies.

Selon les auteurs de l’étude, l’une des meilleures façons d’éliminer les COV de nos maisons est de choisir les bonnes plantes. Les chercheurs ont mesuré les différentes concentrations de COV dans certaines pièces après avoir inséré différents types de plantes. Les chercheurs ont testé 5 des plantes d’intérieur les plus courantes et 8 des COV les plus courants. Ils ont réalisé que certaines plantes absorbent mieux certaines substances que d’autres.

Voici les plantes utilisées au cours de l’étude :

  • Crassula argentea
  • Chlorophytum comosum
  • Guzmania lingulata
  • Consolea falcata
  • Dracaena fragrans

Parmi les plantes d’intérieur qui purifient l’air de votre maison (et de votre bureau), on trouve également le ficus, le bambou, le philodendron et le gerbera. Avez-vous déjà l’une de ces plantes dans votre maison ?

Elles sont belles, colorées et décorent nos maisons, leur donnant souvent une touche exotique. Mais si nous vous disions que les plantes d’intérieur sont également capables d’améliorer la qualité de l’air que nous respirons et de limiter la pollution domestique ? Vers la fin des années 1980, la Nasa a mené une étude approfondie sur la capacité des plantes d’intérieur à purifier l’air. Un résultat très intéressant est ressorti de ces recherches : les plantes sont non seulement capables, grâce à la photosynthèse, d’absorber du dioxyde de carbone et de libérer de l’oxygène, mais beaucoup d’entre elles sont capables de neutraliser les substances organiques volatiles (COV) souvent présentes dans nos maisons grâce à des enzymes appelées méthylotrophes.

Les 15 plantes les plus adaptées pour purifier l’air de notre maison

Langue de belle-mère (Sansevieria trifasciata)

Également connue sous le nom de langue de belle-mère, cette plante d’intérieur est l’une des plus efficaces pour purifier l’air. Il peut filtrer et rendre inoffensif le formaldéhyde souvent présent dans les produits de nettoyage, le papier toilette ou les tissus d’hygiène personnelle. Placez-en un dans votre salle de bains : il se développera même dans des conditions de faible luminosité.

Ficus (Ficus benjamina)

Cette plante très répandue peut nous aider à filtrer de nombreux polluants comme le formaldéhyde, contenu dans les tapis et les meubles de la maison, mais aussi le trichloréthylène et le benzène. Le ficus n’est pas une plante très facile, mais si vous choisissez un emplacement dans la maison où il bénéficie d’une bonne exposition au soleil et que vous l’arrosez régulièrement, il aura une très longue durée de vie.

Chrysanthème (Chrysantheium morifolium)

Les fleurs colorées du chrysanthème, en plus de donner une note de vivacité à votre maison ou votre bureau, vous aideront à filtrer le benzène, normalement présent dans les adhésifs, les peintures, les plastiques et les détergents. N’oubliez pas de le placer dans un endroit où il pourra profiter de la lumière intense du soleil qui fera germer ses fleurs.

Aloe (Aloe vera)

Cette plante, qui appartient à la famille des succulentes, est très facile à cultiver et peut s’avérer être un allié de confiance contre le formaldéhyde et le benzène. Un bon endroit pour le placer pourrait être une fenêtre bien éclairée dans la cuisine. En plus de ses propriétés purificatrices d’air, son extrait permet de réaliser d’excellentes crèmes apaisantes pour la peau.

Dracaena (Dracaena marginata)

Grâce à ses bordures d’un rouge profond, le dracaena apporte définitivement une touche de couleur à nos environnements et son arbuste peut atteindre plusieurs mètres. Il est idéal pour lutter contre des substances telles que le xylène, le trichloréthylène et le formaldéhyde, qui, comme nous l’avons déjà mentionné, peuvent être présentes dans les laques ou les peintures.

Dracaena (Dracaena deremensis Warneckii)

Il peut combattre les polluants contenus dans les huiles et les peintures. Il pousse de manière luxuriante même en cas de faible luminosité. Sa tige mince est surmontée d’une couronne de feuilles allongées et peut atteindre une hauteur surprenante.

Azalée (Rhododendron simsii)

Ce fantastique arbuste à fleurs est parfait pour lutter contre le formaldéhyde présent dans les contreplaqués et les mousses isolantes. Leur capacité de filtrage semble être plus grande lorsqu’ils sont exposés dans un endroit frais, l’important étant qu’il soit bien éclairé.

Pothos (Scindapsus aures)

Un autre fidèle allié dans la lutte contre le formaldéhyde. Nous vous conseillons de placer quelques pots dans votre garage, où l’air ne sera pas le meilleur à cause des gaz d’échappement riches en formaldéhyde. C’est une plante très robuste et spartiate, capable de pousser même avec une faible lumière.

Gerbera (Gerbera jamesonii)

Le gerbera est une plante à fleurs idéale pour éliminer le trichloréthylène souvent présent dans les vêtements nettoyés à sec. Placez-le dans votre buanderie ou votre chambre à coucher, mais attention : il a besoin de beaucoup de lumière. La nuit, il est préférable de l’éloigner des pièces où vous dormez.

Lierre commun (Hedera helix)

Le lierre est excellent pour inhiber le formaldéhyde présent dans de nombreux produits d’entretien ménager. Il semble également être en mesure de réduire la propagation des particules polluantes transmises par les excréments des animaux domestiques.

Philodendron (Philodendron oxycardium)

Cette plante grimpante n’est pas recommandée dans les familles où il y a de jeunes enfants ou des animaux domestiques, car elle est extrêmement toxique si elle est ingérée. En revanche, il est excellent pour filtrer les polluants volatils, notamment le formaldéhyde.

Bambou Palma di (Chamaedorea sefritzii)

Ce petit palmier pousse bien dans les zones ombragées et produit souvent des fleurs et des petits fruits. C’est l’un des meilleurs filtres naturels contre le benzène et le trichloréthylène, mais il est également capable de neutraliser le formaldéhyde.

Spathiphyllum (Spathiphyllum Mauna Loa)

Ce lys nécessite une exposition ombragée et un arrosage régulier une fois par semaine afin de produire ses fleurs blanches candides. Il est imbattable dans la lutte contre les composés organiques volatils les plus courants, tels que le benzène, le formaldéhyde et le trichloréthylène, mais il est également efficace contre le toluène et le xylène.

Aglaonema (Aglaonema Crispum Deborah)

L’Aglaonema pousse même dans des conditions de faible luminosité et produit des fleurs et des fruits rouges. Il est capable de filtrer les différents polluants de l’air.

Phalangium (Chlorophytum comosum)

Si vous n’avez pas une main verte enviable, le phalangium est la plante qu’il vous faut. Elle est très rustique, peu sujette aux maladies et facile à cultiver, et n’a besoin que de beaucoup de lumière. Grâce à son feuillage dense et à ses fleurs blanches, la plante est capable de filtrer le benzène, le monoxyde de carbone, le formaldéhyde et le xylène.

La nature, une fois de plus, nous montre qu’elle a toujours des solutions efficaces à impact et coût nuls.

Quels sont les meilleurs arbres anti-pollution ?

En Italie et ailleurs dans le monde, des études très intéressantes sont en cours dans le but d’identifier les arbres capables de nous aider à réduire la pollution. Les études en cours sont menées par le CNR-Ibimet de Bologne et l’Université de Southampton, au Royaume-Uni. La recherche, publiée dans la revue scientifique Landscape and Urban Planing, a porté sur la situation de la ville de Londres et a vérifié que les arbres de la ville éliminent entre 850 et 2100 tonnes de PM10 par an.

Toutefois, il ne faut pas seulement tenir compte des fameuses PM10. En effet, de l’avis des experts, ce sont les Pm2.5, des particules très fines contenant des substances issues des activités humaines, telles que les nitrates et les sulfites, qui devraient être particulièrement préoccupantes. Selon des études menées par l’American Forestry Association, un arbre d’environ 20 mètres de haut peut absorber environ 1000 grammes de particules chaque année. Il est donc facile de comprendre l’importance des arbres pour préserver notre santé et réduire la pollution.

Découvrons les 10 meilleurs arbres qui peuvent nous aider à réduire la pollution, avec le concours de la Coordination nationale des arbres et du paysage (Conalpa) :

  • Orniello
  • Orme commun
  • Gelso nero
  • Grand frêne
  • Chêne vert
  • Gingko
  • Acier du pays
  • Aubépine
  • Bagolaro
  • Tilleul

Plan du site